Nadine Morano piégée par un faux Louis Aliot du FN

Nadine Morano, ancienne ministre UMP, le 9 mai 2012 à l'Elysée
Nadine Morano, ancienne ministre UMP, le 9 mai 2012 à l’Elysée (Photo Lionel Bonaventure. AFP)

ARTICLE+EXTRAITS SONORES Dans ce canular téléphonique de l’imitateur Gérald Dahan, la candidate UMP trouve «beaucoup de talent» à Marine Le Pen et dit «être d’accord » avec «beaucoup de projets de société» du FN.

Par F.L.

«Allo Nadine Morano? C’est Louis Aliot.» L’imitateur et humoriste Gérald Dahan, spécialiste des canulars téléphoniques et soutien de François Hollande pendant la campagne présidentielle, a piégé la candidate UMP en Meurthe-et-Moselle jeudi en se faisant passer pour le n°2 du Front National et compagnon de Marine Le Pen.

Le pitch est simple: Dahan-Aliot appelle Morano sur son portable pour tenter de troquer un retrait de l’UMP Etienne Mourrut dans le Gard contre un soutien du candidat FN dans la circonscription de la proche de Sarkozy où elle est en difficulté. «Monsieur Mourrut s’est maintenu parce que François Fillon lui a demandé de le faire», explique Morano, sans s’offusquer plus que ça. Avant de dire, dans la droite ligne de son interview à Minute mais en plus cash, que Marine Le Pen «a beaucoup de talent» et qu’«il y a des tas de projets de société sur lesquels je suis d’accord avec vous». Extrait:

Un peu plus tard, Nadine Morano écourte la conversation. «Monsieur Aliot, je vais vous dire, vous êtes très sympathique, mais je suis en campagne.» Avant de s’enflammer: «La droite, la gauche, c’est tout de même pas pareil, ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers, je sais pas si vous vous rendez compte». Avant d’enchainer: «J’ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi». Extrait:

Après cette dernière envolée, l’échange se termine rapidement, Nadine Morano doit continuer sa campagne et demande au faux Allot de lui envoyer un «texto» avec son numéro de portable, «comme ça on pourra se rappeler». «Quand j’ai appelé, elle était dans la rue. Sur l’enregistrement complet [avant le montage, ndlr], on l’entend dire bonjour à des gens», précise Gérald Dahan, qui assure que les seules coupes faites dans l’enregistrement sont de «courts passages où on parle de tout et de rien».

L’enregistrement complet doit être diffusé vendredi matin vers 8h30 dans la chronique de Gérald Dahan sur Sud Radio. Il est disponible ici, sur le site de la radio.

SOURCE

Candidats

Candidats

Combien seront-ils dans les starting-blocks dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle ? Sept ou plus sûrement huit comme les couloirs du tour de piste d’un stade olympique. Quelques candidats présumés aux élections législatives des 10 et 17 juin n’ont en effet pas perdu une seconde pour déposer leur dossier en préfecture de Meurthe-et-Moselle. Lundi, les services préfectoraux avaient déjà enregistré quatre candidatures : Olivier Prugneau et son suppléant Lionel Vinquant, pour le Front national, Francis Cuny et Bastien Nerre pour Debout la République, Sophie Norton et Thomas Claire pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et enfin Nadine Morano et Philippe Morenvillier pour l’UMP. Trois autres ont attendu 24 heures de plus. Sans surprise le socialiste Dominique Potier et sa suppléante Martine Huot-Marchand, se sont en effet engagés dans la course tout comme Annie Levi-Cyferman, suppléée par Patrick Bretenoux, pour le Front de Gauche. Lutte ouvrière entre également en compétition sous les traits de Gérard Neis et son suppléant Guy Peissel-Cottenaz. À cette liste officielle de sept prétendants à la députation, il faudra sûrement ajouter Jacqueline Fontaine pour Europe Écologie Les Verts, celle-ci étant officiellement investie par son parti comme l’indique le site internet d’EELV. Un neuvième candidat pourrait-il jouer les trouble-fête ? Pas sûr.

Plus que jamais, la lutte s’annonce âpre sur ce territoire du Toulois pour décrocher ce siège de député à l’Assemblée nationale. Certains y voient le troisième tour de la Présidentielle. D’autres trouvent l’occasion de refaire parler de leur « petit » parti et de leurs idées politiques après avoir été occultés des médias par le duel de Titan entre le PS et l’UMP pour la fonction suprême de la République.

Lionel MADELLA

 

source

123

rectificador |
The Rwandan |
thevoiceofpresidentielles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cournonpartisocialiste
| lifeinsurance
| rencontresdelurais